Contenu

x

Moteur de recherche interne

Doctorat de l'Université Grenoble Alpes Doctorat de l'Université Grenoble Alpes

Accueil > Actualités > Actus Doctorat

Accéder au plan complet du site

Charles KHOURI, lauréat du prix de thèse académique 2020

Charles KHOURI est lauréat du prix de thèse académique 2020 avec 7 autres docteur.e.s pour sa thèse présentée en 2019 et intitulée "Pharmacologie de la microcirculation : phénomène de Raynaud, troubles trophiques cutanés et hypertension artérielle pulmonaire". Les prix de thèse académiques ont récompensé huit docteur.e.s dont le travail de thèse est jugé d’une qualité exceptionnelle, selon des critères d’excellence propres à chaque champ disciplinaire et représenté par les 13 écoles doctorales du site.
Lauréat du prix de thèse académique 2020 : Charles KHOURI

Charles KHOURI, lauréat du prix de thèse académique 2020Intitulé de la thèse : Pharmacologie de la microcirculation : phénomène de Raynaud, troubles trophiques cutanés et hypertension artérielle pulmonaire.

Ecole doctorale : Ingénierie pour la santé, la cognition et l’environnement - ISCE

Spécialité : Biotechnologie, instrumentation, signal et imagerie pour la biologie, la médecine et l'environnement

Laboratoire : Hypoxie et Physiopathologie cardiovasculaire et respiratoire - HP2 (Inserm / UGA)

Directeur de thèse : Jean-luc CRACOWSKI

Mots clés : Phenomene de Raynaud, pharmacovigilance, meta-analysis, microcirculation, hypertension arterielle pulmonaire, trouble trophique

La thèse est réalisée dans le domaine de la microcirculation sanguine en pointant plus spécifiquement l’impact des médicaments dans trois pathologies, le phénomène de Raynaud, les troubles trophiques cutanés et hypertension artérielle pulmonaire.

Résumé
La microcirculation désigne le sous-ensemble du système circulatoire où s'effectuent les échanges gazeux et liquidiens extracellulaires. Elle est composée des artérioles, des capillaires et des veinules. Plusieurs pathologies sont induites par une atteinte structurelle et/ou fonctionnelle primaire de cette microcirculation : le phénomène de Raynaud (PR), les troubles trophiques vasculaires et l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Les objectifs de ce travail sont d’étudier, de comprendre et d’identifier de nouvelles étiologies iatrogènes à ces pathologies microvasculaires, ainsi que d’évaluer et de comparer l’efficacité et la sécurité des traitements utilisés dans ces pathologies. Nous avons, à cette fin, réalisé plusieurs études à partir des bases de données de pharmacovigilances, de données d’essais cliniques et de la littérature.Ce travail de thèse nous a permis d’explorer le rôle des médicaments dans ces pathologies microvasculaires, champs qui restait encore peu étudié dans la littérature. Ces travaux nous ont permis d’identifier de nombreuses classes pharmacologiques dont le rôle était encore non décrit dans ces pathologies. L’étude des mécanismes pharmacologiques à l’origine de ces effets indésirables permet également d’émettre de nouvelles hypothèses physiopathologiques à l’origine de ces maladies.Les traitements utilisés dans ces différentes pathologies microcirculatoires sont à l’heure actuelle encore peu spécifiques et des travaux de recherche important doivent encore être réalisés afin de personnaliser la prise en charge des patients.

> Découvrir tous les lauréats des prix de thèse 2020


Mise à jour le 2 juin 2020

Déménagement

Le Collège et les écoles doctorales (hormis Philo) déménagent le 1er septembre 2020 pour rejoindre la Maison Jean Kuntzmann au 110 rue de la Chimie 38400 Saint-Martin-d'Hères sur le Domaine Universitaire (Tram B et C, Arrêts "Bibliothèques universitaires").
Membres
Associés renforcés
Associés simples