Contenu

x

Moteur de recherche interne

Doctorat de l'Université Grenoble Alpes Doctorat de l'Université Grenoble Alpes

Accueil > Actualités > Actus Doctorat

Accéder au plan complet du site

Riccardo TORCHIO, lauréat du prix de thèse académique 2020

Riccardo TORCHIO est lauréat du prix de thèse académique 2020 avec 7 autres docteur.e.s pour sa thèse présentée en 2019 et intitulée "Une extension de la méthode PEEC non structurée aux problèmes magnétiques, temporels et stochastiques". Les prix de thèse académiques ont récompensé huit docteur.e.s dont le travail de thèse est jugé d’une qualité exceptionnelle, selon des critères d’excellence propres à chaque champ disciplinaire et représenté par les 13 écoles doctorales du site.
Lauréat du prix de thèse académique 2020 : Riccardo TORCHIO

Riccardo TORCHIO, lauréat du prix de thèse académique 2020Intitulé de la thèse : Une extension de la méthode PEEC non structurée aux problèmes magnétiques, temporels et stochastiques

Ecole doctorale : Électronique, électrotechnique, automatique, traitement du signal - EEATS

Spécialité : Génie électrique

Laboratoire : Laboratoire de génie électrique de Grenoble - G2ELab (CNRS / UGA / Grenoble INP-UGA)

Directeurs de thèse : Olivier CHADEBEC (co-encadrant Gérard MEUNIER) et Federico MORO (cotutelle avec l’Université de Padoue - Italie)

Mots clés : formulations, intégrale, électromagnétiques, stochastique

Le sujet de cette thèse vise à étendre et améliorer la capacité d’une méthode de modélisation électromagnétique, dite PEEC généralisée « Generalized Partial Element Equivalent Circuit ». L’utilisation de cette méthode est rendue nécessaire par le besoin croissant de méthodes numériques rapides et précises, qui peuvent aider les ingénieurs lors de la conception des nouveaux composants du génie électrique.

Résumé
L'objectif principal de cette thèse est d'étendre et d'améliorer la précision de la méthode des circuits équivalents à éléments partiels non structurés (Unstructured PEEC). L'intérêt pour ce sujet est stimulé par le besoin croissant de méthodes numériques rapides et efficaces, qui peuvent aider les ingénieurs pendant la conception et les autres phases de la production de composants électriques et électroniques de nouvelle génération.
Dans un premier temps, la méthode PEEC sous sa forme non structurée est étendue aux supports magnétiques. Deux formulations sont développées et comparées: la première, basée sur l'interprétation ampérienne des phénomènes d’aimantation, provient de la littérature relative à la version standard (structurée) de la méthode PEEC. La seconde, basée sur l'interprétation Coulombienne des phénomènes d’aimantation, est proposée par l'auteur dans le but de recentrer la méthode PEEC dans le contexte des méthodes d'intégrale de volume (Volume Integral Equation).
Dans un deuxième temps, les travaux portent sur l’utilisation de techniques de compression de bas rang afin de résoudre efficacement les problèmes de PEEC et de préserver le temps et la mémoire de calcul. Deux méthodes différentes sont appliquées : la première est basée sur des matrices hiérarchiques (matrices H et H2), tandis que la seconde repose sur des matrices hiérarchiques semi-séparables (HSS). Les deux méthodes sont comparées et les principaux problèmes numériques qui se posent en appliquant ces techniques de compression de bas rang à la méthode PEEC sont analysés.
La méthode PEEC non structurée est ensuite combinée à l’approche Marching On-In Time (MOT) pour l’étude des phénomènes transitoires rapides avec un contenu harmonique riche.
Enfin, deux méthodes PEEC stochastiques différentes ont été développées pour la quantification des incertitudes. La première est basée sur l'expansion Polynomial Chaos, tandis que la seconde repose sur la technique de réduction de l'ordre du modèle paramétrique (Parametric Model Order Reduction) combinée à une expansion spectrale.

> Découvrir tous les lauréats des prix de thèse 2020


Mise à jour le 2 juin 2020

Déménagement

Le Collège et les écoles doctorales (hormis Philo) ont déménagé 1er septembre 2020 pour rejoindre la Maison Jean Kuntzmann au 110 rue de la Chimie 38400 Saint-Martin-d'Hères sur le Domaine Universitaire (Tram B et C, Arrêts "Bibliothèques universitaires").
Membres
Associés renforcés
Associés simples