Contenu

x

Moteur de recherche interne

Doctorat de l'Université Grenoble Alpes Doctorat de l'Université Grenoble Alpes

Accueil > Pendant la thèse > Communauté > Prix et disctinctions

Accéder au plan complet du site

Quentin Libois, Docteur de l’Université Grenoble Alpes lauréat du prix du Monde de la Recherche Universitaire 2015

le 24 novembre 2015
Sciences de l'Environnement

Une prestigieuse récompense pour ses recherches sur la neige du Plateau Antarctique

vign-libois.jpg

Le prix du Monde de la Recherche Universitaire 2015 a été attribué à dix docteurs dont Quentin Libois. Ce jeune Docteur a préparé et soutenu son doctorat à l'Université Grenoble Alpes, au sein du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE - UJF / CNRS) et de l’Ecole Doctorale Terre Univers Environnement. Intitulée : « Evolution des propriétés physiques de la neige de surface sur le Plateau Antarctique », cette thèse a été dirigée par Ghislain Picard.

Lancé en 1997, le Prix Le Monde de la recherche entend valoriser les premiers travaux de jeunes chercheurs francophones, susceptibles d’influencer notre environnement scientifique, économique, social et/ou artistique.

A l’issue du concours présidé par le philosophe Edgar Morin, pour les sciences dites « humaines et sociales », et par le mathématicien Cédric Villani, pour les sciences dites « dures », ce prix offre la possibilité à cinq docteurs, récemment diplômés en sciences dites « humaines et sociales », de publier leur thèse aux Presses universitaires de France, et à cinq docteurs en sciences dites « dures » de publier un résumé de leurs travaux dans le magazine Pour La Science et dans un ouvrage collectif publié aux Editions Le Pommier.

Au cours de sa thèse, Quentin Libois s’est intéressé à la neige du Plateau Antarctique. Le bilan d'énergie de surface du Plateau Antarctique dépend grandement des propriétés physiques des premiers centimètres du manteau neigeux. Or, l'évolution de cette neige de surface est complexe car elle résulte de processus imbriqués : métamorphisme, pénétration du rayonnement solaire, précipitations, transport par le vent, etc. A l'aide d'une grande variété de mesures in situ réalisées aux alentours de la station polaire Concordia à Dôme C, Quentin a pu analyser la contribution de ces processus dans l'évolution de la densité de la neige et de la taille des grains.
Ses observations et ses modélisations montrent aussi le rôle que joue le vent pour la redistribution de neige à l'échelle de quelques mètres. 

L’excellence des travaux de Quentin Libois a également été distingué par la Communauté Université Grenoble Alpes : il est l’un des sept lauréats du Prix de Thèse 2015.


Mise à jour le 13 juin 2016

Espace personnel

Accédez à votre espace personnel pour mettre à jour vos données, vous inscrire à une formation, déclarer votre soutenance, etc.
Membres
Associés renforcés
Associés simples