Prix de thèse 2021 : 8 jeunes docteures et docteurs distingués par l’UGA

Distinction / Prix Recherche, Formation, Innovation
le  1 juin 2021
Lauréates et lauréats des prix de thèse 2021
L’Université Grenoble Alpes a récompensé huit docteures et docteurs diplômés en 2020 dont le travail de thèse est jugé d’une qualité exceptionnelle. Sept prix de thèse académique et un prix de thèse innovation ont été attribués les 11 et 18 mai derniers. Les prix seront remis lors de la « Cérémonie des docteurs » le 22 juin 2021.
Les candidates et candidats avaient été sélectionnés au préalable par les treize Écoles doctorales de l’Université Grenoble Alpes et les jurys ont eu la tâche bien difficile de les départager, les dossiers étant de très grande qualité.

Les jurys du prix de thèse innovation et des prix de thèse académique se sont déroulés respectivement les 11 et 18 mai derniers et les prix seront remis officiellement lors de la
« Cérémonie des docteurs » le 22 juin 2021 à partir de 17h30.

La reconnaissance de l’excellence scientifique de nos doctorantes et doctorants

L’Université Grenoble Alpes a ainsi distingué huit docteures et docteurs diplômés en 2020 dont le travail de thèse est jugé d’une qualité exceptionnelle. Ces prix viennent reconnaitre l’excellence de la recherche réalisée par ces jeunes scientifiques dans leurs laboratoires.

Les prix se divisent en 2 catégories :
  • les prix de thèse académique qui ont récompensé sept personnes selon des critères d’excellence propres à chaque champ disciplinaire et représenté par les 13 écoles doctorales du site ;
  • le prix de thèse innovation qui est attribué, à un travail de qualité exceptionnelle incluant également une démarche ou un projet de valorisation et de transfert. Ce prix existe depuis 2018.

Lauréats du prix de thèse académique

Chloé BERUT : Mécanique d’une influence : les usages sélectifs de l’Union européenne dans les politiques nationales d’e-santé

Chloé BERUT - Lauréate du prix de thèse 2021L’objectif de cette thèse en science politique est d’analyser l’influence de l’Union européenne (UE) sur les politiques d’e-santé nationales. La recherche montre ainsi que l’UE est susceptible d’affecter directement le contenu des politiques publiques ou encore les jeux de pouvoirs entre les acteurs évoluant dans ce domaine, pourtant situé en-dehors de sa juridiction. Pour explorer cette question, une méthodologie qualitative et comparative de trois cas (la France, l’Autriche et l’Irlande) est mobilisée. L’influence de l’Union européenne, empiriquement très variée, est interprétée à l’aide d’un nouveau modèle d’analyse. Ainsi, à l’heure où le rôle de l’UE en matière d’e-santé devient de plus en plus visible (création d’un passeport électronique européen), cette thèse apporte un nouvel éclairage à l’actualité. Elle montre en effet par quels mécanismes l’UE est susceptible de devenir un acteur à part entière des politiques de santé nationales, malgré une opposition historique des États membres en la matière.

Mots clés : Union européenne, Politique de santé, Européanisation, Soft law, Théorie des courants multiples, Analyse comparée, Télémédecine, Santé publique - Systèmes d'information, Politique de santé - Europe, Santé publique - Europe
École doctorale : ED SHPT – Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire
Laboratoire d’accueil : Pacte - Laboratoire de sciences sociales (CNRS/UGA – Sciences Po Grenoble-UGA)
Directrice de thèse : Sabine SAURUGGER

Clément GIROD : Chaleur spécifique à basse température dans l’état normal des cuprates supraconducteurs

Clément GIROD - lauréat du prix de thèse 2021La thèse porte sur les propriétés thermodynamiques des cuprates supraconducteurs dans leur état normal induit par l’application de forts champs magnétiques. Dans ces matériaux, la supraconductivité apparaît au sein d’un diagramme de phase complexe. De plus, son origine, son caractère non conventionnel ainsi que le rôle joué par les phases voisines intriguent depuis plus de trois décennies. Cette thèse expérimentale est centrée sur l’étude du diagramme de phase de ces matériaux, et principalement sur les régions d’ordre de charge et de pseudogap. En particulier, ces travaux de thèse identifient, à proximité de la transition pseudogap, un comportement universel de la chaleur spécifique communément observé au voisinage de points critiques quantiques. De plus, cette thèse apporte de nouveaux éléments relatifs à la nature de la surface de Fermi au sein de l’ordre de charge.

Mots clés : Transitions de phases, Basses températures, Fort champ magnétique, Chaleur spécifique, Supraconductivité, Supraconducteurs à oxyde de cuivre - Propriétés électroniques, Transitions de phases
École doctorale : ED de Physique
Laboratoire d’accueil : Institut Néel (CNRS)
Directeurs de thèse : Thierry KLEIN et Christophe MARCENAT (co-encadrant) et Louis TAILLEFER (cotutelle avec l’université de Sherbrooke, Canada)

Philipp LAMMERS : Dans le sillage de l’Histoire. Stendhal et le travail des Mémoires

Philipp LAMMERS - lauréat du prix de thèse 2021La réception des Mémoires a toute son importance dans la poétique de l’histoire contemporaine que Stendhal met en œuvre dans son écriture, placée « dans le sillage de l’histoire » à plus d’un titre : après la fin de la « grande » histoire, l’écrivain propose une vue particulière sur l’histoire et ses récits se situent dans le sillage d’autres récits, historiques et biographiques, qui donnent à son œuvre une profondeur critique. Les Mémoires représentent un idéal contemporain du récit historique subjectif dont s'inspirent les historiens aussi bien que les écrivains. L'œuvre de Stendhal est considérée dans son ensemble comme un travail sur l’histoire contemporaine et sur les Mémoires. La thèse se concentre sur les questions de réception des Mémoires, d’image d’auteur et d’image d’acteur historique face aux mémorialistes du temps de Stendhal ainsi que sur la poétique du roman stendhalien.

Mots clés : Restauration, Histoire, Roman, Mémoires, Stendhal, Stendhal (1783-1842), Restaurations (politique), Historiographie - Histoire
École doctorale : ED LLSH - Langues, Littératures et Sciences Humaines
Laboratoire d’accueil : Litt&Arts - Arts & Pratiques du Texte, de l'Image, de l'Ecran & de la Scène (CNRS/UGA)
Directrice et directeur de thèse : Catherine MARIETTE CLOT et Ulrike SPRENGER (cotutelle avec l’université de Konstanz, Allemagne)

Georgios PAVLOU : Toxoplasma gondii, un champion de course et un redoutable envahisseur. Etude des forces motrices et invasives

Georgios PAVLOU - lauréat du prix de thèse 2021Toxoplasma est un microbe unicellulaire cosmopolite qui colonise la plupart des animaux homéothermes, y compris l’homme. Près d’un tiers de la population humaine a été exposée au toxoplasme après ingestion d’aliments ou d’eau contaminés et a développé une toxoplasmose, le plus souvent bénigne. Si le système immunitaire contrôle la prolifération du stade de développement appelé tachyzoite, il favorise aussi son essaimage vers des tissus nerveux et musculaires avant de promouvoir sa transformation sous une forme quiescente et persistante. C’est le dysfonctionnement immunitaire de l’hôte qui provoque la ré-émergence de tachyzoites dans ces tissus, causant ainsi des encéphalites graves voire mortelles. Ce travail de thèse a permis d’éclairer les mécanismes moléculaires clé au centre des propriétés motiles et invasives du tachyzoite.

Mots clés : Invasion cellulaire, Dynamique membranaire, Protozoaire Parasitaire, Microscopie, Force, Migration, Toxoplasma gondii
École doctorale : ED CSV – Chimie et Sciences du vivant
Laboratoire d’accueil : IAB - Institute for Advanced Biosciences (CNRS/Inserm/UGA)
Directrice de thèse : Isabelle TARDIEUX

Alexia ROUX-SIBILON : Reconnaissance visuelle : Étude de l’influence de la vision périphérique dans le cadre d’un modèle fréquentiel prédictif

Alexia ROUX-SIBILON - lauréate du prix de thèse 2021Cette thèse propose de considérer la vision périphérique dans les théories « prédictives » de la perception visuelle. L’enjeu du travail a été de mettre en évidence des phénomènes de facilitation du traitement visuel liés à la présence d’informations cohérentes dans la périphérie du champ de vision. Les données obtenues en testant à la fois des sujets sains et des patients ophtalmiques atteints de glaucome, dont la vision périphérique est altérée, soulignent le rôle essentiel de la vision périphérique dans un système de vision efficace.

Mots clés : Glaucome, Perception de scènes, Codage prédictif, Vision périphérique
École doctorale : ED ISCE – Ingénierie, sciences cognitives et de l’environnement
Laboratoire d’accueil : LPNC - Laboratoire de Psychologie et Neuro Cognition (CNRS/UGA/USMB)
Directrice de thèse : Carole PEYRIN

Magdalena UBER : Origine et redistribution spatio-temporelle des matières en suspension dans les bassins versants : approche combinant observations des flux, traçage et modélisation distribuée

Magdalena UBER - lauréate du prix de thèse 2021L’étude de l’érosion des sols et du transfert de particules vers les rivières revêt des enjeux environnementaux et socio-économiques prégnants face à une pression anthropique grandissante et au changement climatique. L'objectif de la thèse était de comprendre comment la localisation des zones actives en érosion et la variabilité de la pluie contrôlent la dynamique hydro-sédimentaire dans deux bassins versants méditerranéens de méso-échelle, la Claduègne et le Galabre. Deux approches ont été développées pour tracer l’origine et le transfert des particules fines, par mesures physico-chimiques réalisées sur des échantillons de sols et de matières en suspension prélevées en rivière lors de crues et par modélisation numérique à base physique des processus. Leurs applications combinées présentent un fort potentiel pour comprendre d’où viennent les sédiments que l’on trouve dans les rivières et quel est leur devenir.

Mots clés : Érosion, Transport sédimentaire, Connectivité, Traçage, Modélisation distribuée, Pluie, Sédiments en suspension
École doctorale : ED STEP – Sciences de la terre, de l‘environnement et des planètes
Laboratoire d’accueil : IGE – Institut des géosciences et de l’environnement (CNRS/IRD/UGA – Grenoble INP-UGA)
Directeur de thèse : Cédric LEGOUT (Guillaume NORD, co-encadrant)

Markku YLONEN : Le monitoring de l'érosion de cavitation par l'émission acoustique

Markku YLONEN - lauréat du prix de thèse 2021Cette thèse traite de la cavitation qui est la formation de bulles de vapeur dans un liquide statique ou en écoulement. L’érosion de cavitation se produit quand ces bulles collapsent à cause de la récupération de pression. Ce phénomène peut endommager les parois à proximité desquelles les bulles collapsent. Il s’agit d’un problème majeur dans les machines hydrauliques. Par exemple, les turbines hydrauliques fonctionnent aujourd’hui souvent dans des régions défavorables du point de vue de la cavitation, pour réguler le réseau électrique. Mesurer la cavitation et le taux d’érosion est souvent très difficile voire impossible. L’émission acoustique (EA) est une méthode qui permet la mesure de cavitation sans accès direct à l’écoulement ; toutefois, les données sont difficiles à interpréter. Ce travail de recherche présente quelques possibilités de traitement des données de l’EA pour quantifier les diamètres des indentations créées par impacts individuels de la cavitation et aussi pour évaluer l’érosion de cavitation. Cette thèse propose plusieurs résultats directement utilisables, comme la classification entre les aciers inoxydables martensitiques, ainsi que des méthodes pour surveiller la cavitation mises au point en laboratoire dans un tunnel de cavitation et potentiellement applicables aux machines hydrauliques.

Mots clés : Emission acoustique, Surveillance de l'érosion de cavitation, Contrôle par émission acoustique, Cavitation, Matériaux - Érosion
École doctorale : ED I-MEP² - Matériaux, Mécanique, Environnement, Énergétique, Procédés, Production
Laboratoire d’accueil : LEGI - Laboratoire des écoulements géophysiques et industriels (CNRS/UGA – Grenoble INP-UGA)
Directeurs de thèse : Marc FIVEL et Kari KOSKINEN (Cotutelle avec l’université de Tampere, Finlande)

Lauréate du prix de thèse innovation

 Marion GRUART : Élaboration et propriétés de nanofils à base d’InGaN pour la réalisation de micro et nanoLEDs

Marion GRUART - lauréate du prix de thèse innovation 2021Les semiconducteurs III-N, incluant le GaN, l’AlN, l’InN et leurs alliages, font l’objet d’un intérêt grandissant pour le développement de dispositifs optoélectroniques. Leur gap direct dont l’énergie est comprise entre l’UV profond et l’IR (de 6,14 à 0,64 eV) permet d’exploiter une large gamme du spectre et ainsi viser de nombreuses applications. Depuis la réalisation des premières LEDs bleues à base de puits quantiques InGaN/GaN, ayant donné lieu au prix Nobel de physique de 2014, l’alliage InGaN est particulièrement étudié pour le développement des LEDs visibles. La fabrication des matériaux III-N par épitaxie fait cependant face à de nombreuses difficultés, incluant le large désaccord de maille entre les différents matériaux III-N, ainsi qu’avec les substrats disponibles. La thèse présentée ici s’intéresse ainsi à l’épitaxie de nano et microfils III-N pour la réalisation de structures LEDs visibles. En particulier, Ces travaux ont cherché à optimiser l’efficacité des LEDs à haute teneur en In (environ 35%In) pour l’émission dans la gamme rouge. Cette thèse a donné lieu au dépôt de 4 brevets et à l’intégration de Marion GRUART dans l’entreprise de haute technologie Adelia.

Mots clés : Matériaux nitrures, Diodes électroluminescentes, Nanofils, InGaN, Épitaxie par jets moléculaires, Optoélectronique, Épitaxie par faisceaux moléculaires, Nanofils, Nitrure de gallium, Diodes électroluminescentes
École doctorale : ED de Physique
Laboratoire d’accueil : PHELIQS- Laboratoire de photonique, éLectronique et ingéniérie quantiques (CEA/UGA)
Directeurs de thèse : Bruno DAUDIN et Bruno GAYRAL
 

Publié le  1 juin 2021
Mis à jour le  7 juin 2021